Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 372 à 372 sur 678

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert ; 13-16. Correspondance. [4]. 1871-1877 / de Gustave Flaubert

Auteur : Flaubert, Gustave (1821-1880). Auteur du texte

Éditeur : Club de l'honnête homme (Paris)

Date d'édition : 1974-1976

Contributeur : Société des études littéraires françaises. Éditeur scientifique

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 4 vol. : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Description : Collection : Club de l'honnête homme

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k26958m

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34294076b

Relation : Titre d'ensemble : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34566560q

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


soir, afin de pouvoir vous contempler une minute et de baiser, ne serait-ce que le bout de vos pieds.

Devant lesquels ou auxquels je demeure

Votre vieux

Je me débauche, je vais ce soir à Marion Delorme i

2580. À SA NIÈCE CAROLINE. LOV

[Croisset], mardi, j beures, octobre I874].

Pauvre chat,

A quelle heure dois-je t'attendre samedi prochain ? Je dis samedi, puisque tu restes inflexible.

Tu feras bien de venir. Je ne suis pas très gaillard, ni au moral, ni au physique. Je crois qu'en vieillissant la solitude me devient plus difficile à porter. Bouvard et Pécuchet allaient merveilleusement la semaine dernière, mais depuis que je me suis dérangé pour aller à Lisors, il y a une forte baisse, et dimanche je me suis ennuyé à mourir.

Hier j'ai été voir le sieur Beaucantin qui ne m'a donné aucun renseignement. Dis-moi comment ton mari a supporté le voyage de Marseille.

Le bon Laporte vient dîner chez moi jeudi.

Peut-être sera-ce une raison pour t'avoir 1 un peu plus tôt, car je sais que ce troubadour te plaît.

Je t'embrasse.

Ton vieux Cruchard.

i. Autographe « pour t'arriver », que nous corrigeons.

Z58I- À GEORGES CHARPENTIER.

Croirret, dimanche [25 ? octobre 1874].

Mon cher ami,

J'en étais sûr moi qui connais les hommes

Voici ce que j'ai envie de faire

Quand je serai revenu à Paris, j'irai lui 1 demander mon tas de journaux et lui parlerai de ce qu'il m'avait promis, carrément, sans ambages, ni circonlocutions.

Quand sera-ce ? Mon départ dépend de la première de Zola. Son inquiétude m'inquiète. Il me semble pourtant que les acteurs qui jouaient dans Les Bêter noires du capitaine étaient suffisants. Quand vous verrez ledit Zola, priez-le de m'écrire, s'il a le temps. Je voudrais bien savoir à peu près l'époque de sa première.

A vous, mon bon, et à toute la smalah.

Tendrement vôtre.

Je pioche d'une façon gigantesque.

1. Il s'agit de Renan et de l'article qu'il avait promis sur La Tentation de saint Antoine.