search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert ; 13-16. Correspondance. [4]. 1871-1877 / de Gustave Flaubert

                  Auteur : Flaubert, Gustave (1821-1880)

                  Éditeur : Club de l'honnête homme (Paris)

                  Date d'édition : 1974-1976

                  Contributeur : Société des études littéraires françaises (Paris). Éditeur scientifique

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 4 vol. : ill. ; 22 cm

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k26958m

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34294076b

                  Relation : Titre d'ensemble : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34566560q

                  Description : Collection : Club de l'honnête homme

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 15/10/2007

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 276 / 678)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert ; 13-16. Correspondance. [4]. 1871-1877 / de Gustave Flaubert

                  Author : Flaubert, Gustave (1821-1880)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k26958m/f276.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 96.38 %.




                  262 Gustave Flaubert

                  2430. À SA NIÈCE CAROLINE. LOV

                  [Croisset], mardi, 2 heures, 4 novembre [I873].

                  Fête de la Saint-Charles et de la Sainte-Caroline.

                  Eh bien, moi, mon Loulou, j'en suis enchanté parce que, en ma qualité de
                  libre penseur, je ne veux pas qu'on brûle les églises et qu'on tue les curés, ce
                  que l'on s'apprêtait à faire en Bourgogne, au dire du maire de Reims à moi-
                  même, et dans le Midi, comme me l'a assuré Mme Espinasse. L'Est se serait
                  soulevé pour le père Thiers, la-Provence pour Gambetta, et l'armée se serait
                  administré des coups de fusil, etc., etc. Bref, c'était déplorable, affreux D'ail-
                  leurs, au bout de six semaines, la Chambre eût déposé le sieur Chambord, chose
                  bien facile avec le renfort survenu à la gauche par les quatorze députés qui sont
                  à nommer et qui eussent été ultra-radicaux. Je ne sais pas ton mari avait puisé
                  ses renseignements quand il m'assurait que le monde des affaires demandait
                  Henri V. Quant je suis arrivé à Paris, j'ai appris que le président du tribunal de
                  commerce, le doyen des notaires et M. André, un des régents de la Banque,
                  avaient fait près de Mac-Mahon une démarche officielle contre la monarchie,
                  et je n'ai vu que des gens effrayés par cette perspective.

                  Faut-il être assez ignorant en histoire pour croire encore à l'efficacité d'un
                  homme, pour attendre un messie, un sauveur Vive le bon Dieu et à bas les
                  dieux Est-ce qu'on peut prendre tout un peuple à rebrousse-poil nier
                  quatre-vingts ans de développement démocratique, et revenir aux chartes
                  octroyées

                  Ce qu'il y a de comique, c'est la colère des partisans de Chambord contre
                  ledit sieur On est tellement bête de ce côté-là, qu'on ignore le principe même
                  du prétendu droit divin que l'on veut défendre. Et tout en prêchant pour lui, on
                  le renverse. J'avoue que j'ai un poids de moins sur la poitrine. N'importe le
                  petit-fils de Saint Louis est un honnête homme et il nous a épargné de grands
                  désastres.

                  Maintenant, ils veulent faire de M. de Joinville un lieutenant général du
                  royaume Mais c'est vieux jeu. Assez

                  Et assez de politique, n'est-ce pas ?

                  J'aurai fini mon troisième acte demain, ou peut-être cette nuit. Monsieur
                  s'est couché à quatre heures, après avoir hurlé dans le « silence du cabinet »
                  depuis neuf heures du soir, sans discontinuer. Je crois que j'aurai terminé le
                  quatrième à la fin du mois et le cinquième vers Noël. Ensuite, advienne que
                  pourra et je ne suis pas près de refaire du théâtre. C'est bien pour les gens qui
                  n'aiment pas le style en soi.

                  Samedi, j'ai eu la visite de Guy de Maupassant et de Louis Le Poittevin.
                  Dimanche, Guilbert a apporté le buste. Je le trouve très joli comme sculpture,
                  mais les yeux et le bout du nez me déplaisent. On ne retrouve notre pauvre
                  vieille que partiellement. Cependant le profil, à la lumière surtout, est très
                  ressemblant. [Guilbert ne m'a pas encore donné sa note, mais cela ne tardera
                  pas. Quand vous viendrez ici (la semaine prochaine sans doute ?) qu'Ernest
                  m'apporte mille francs S. V. P.]

                  Là-dessus, ma pauvre chérie, je vais faire « mon tolette », il en est temps,
                  puis me remettre à ma « scène d'amour ». Après quoi, Monsieur prendra ung
                  bain, dînera et regueulera nuitamment comme un 2 qu'il est 1 Je ferai observer


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks