Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 246 à 246 sur 678

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert ; 13-16. Correspondance. [4]. 1871-1877 / de Gustave Flaubert

Auteur : Flaubert, Gustave (1821-1880). Auteur du texte

Éditeur : Club de l'honnête homme (Paris)

Date d'édition : 1974-1976

Contributeur : Société des études littéraires françaises. Éditeur scientifique

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 4 vol. : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Description : Collection : Club de l'honnête homme

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Rtmgus1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k26958m

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34294076b

Relation : Titre d'ensemble : Oeuvres complètes de Gustave Flaubert

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34566560q

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


Aucune nouvelle de Carvalho.

Préviens-moi un jour d'avance de l'arrivée de l'abbé.

Ton vieux scheik d'oncle qui t'aime [te bécote sur tes deux bonnes joues]. p.-s. Fais prendre de l'Eau-bonne 3 à ton mari.

i. Cousin de Flaubert. z. Normandisme ce sont des confitures de groseilles. 3. Flaubert désigne ainsi, à plusieurs reprises, l'eau thermale d'Eaux-Bonnes.

2388. À SA NIÈCE CAROLINE. LOV

[Croisset,], mardi, j 3 heures, [29 juillet r81J].

Ma chérie,

Émile, bien qu'affligé d'une véhémente colique, si tu tiens à avoir des détails intimes sur mon ménage, Emile, dis-je, vient de partir pour Rouen, afin de mettre au chemin de fer, grande vitesse, ton petit chapeau noir. [J'ai reçu ce matin les cinq cents francs sur lesquels il ne me reste plus que deux cents Tu as prévenu ton mari, n'est-ce pas, que je lui demanderais pour le mois d'août de mille à quinze cents francs ? S'il vient à Croisset d'ici à huit jours il peut m'en apporter cinq cents. Je prendrai cinq cents autres à Dieppe où] je compte être mercredi de la semaine prochaine, si toutefois il y a « une chambre d'ami » pour Cruchard. J'attends l'abbé Chalons et lui ai fait disposer sa couche dans la chambre à deux lits. A quoi vais-je l'occuper, ce soir ? J'ai reçu par autographe 1 la nouvelle du mariage de Bardoux avec Mlle VillaBimar ou Bemar; c'est un nom de maison de campagne et non pas un nom de femme 1 Raoul-Duval ne se trompait pas; notre législateur avait des sentiments. [N.B. Pierre Allais nous a envoyé ici le billet de faire part de la mort de son père. Ne point oublier de lui envoyer des cartes. De plus, les locataires de M. Commanville, le charpentier (qui m'a remis cent dix francs que j'ai livrés immédiatement à Mlle Julie) et Remoussin, réclament aigrement leur bail.] J'ai encore reçu ce matin des épreuves de Lemerre 2 que je viens de corriger mais je n'ai aucune nouvelle de Carvalho. Je viens de lui écrire pour savoir si je dois l'attendre plus longtemps.

Il fait présentement un temps d'orage accablant. Néanmoins je ne suis pas vacbe comme hier, où je me sentais si las que j'ai renoncé au bain froid. C'était peut-être d'avoir trop lu ces jours-ci, ou plutôt la suite d'un abominable accès de tristesse que j'ai eu dimanche. Rarement je me suis senti plus isolé, plus vieux 1 La philosophie a repris le dessus et je me suis remis aux notes pour Bouvard et Pécuchet Comme je pense aux bons jours que nous avons passés ensemble, pauvre chère fille Je ressemble à ta grand-mère, n'est-ce pas ? Ou plutôt à une vraie nounou. Mon poupon m'assottit, et je le bécote sur ses deux bonnes jouettes.

Vieux.

1. C'est bien le mot employé par Flaubert. Il s'agit probablement d'une lettre de Bardoux qu'il distingue ainsi du simple faire part. 2. Cf. supra lettre 2386.