Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 107 à 107 sur 343

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : L'argot de l'X : illustré par les X / Albert-Lévy et G. Pinet ; préf. d'Armand Silvestre,...

Auteur : Lévy, Albert (1844-1907). Auteur du texte

Auteur : Pinet, Gaston (1844-19..). Auteur du texte

Éditeur : E. Testard (Paris)

Date d'édition : 1894

Contributeur : Silvestre, Armand (1837-1901). Préfacier

Sujet : École polytechnique (Palaiseau, Essonne) -- Langage

Sujet : Ecole polytechnique -- Histoire

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : XIII-326 p. : ill. ; in-8

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 343

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k205446n

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34077236m

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 94 %.
En savoir plus sur l'OCR


Subissait de nouveau l'assaut de l'Allemand, Et, comme aux anciens jours, je lui donnai mon sang. J'étais à Reichshoffen quand une batterie

Sans défenseurs allait périr mon énergie

A sauvé ses canons, et je fus décoré (1).

Comme toujours, conscrards, ici j'étais rentré Dans une pronto rouge.

Eh bien, consert< infâme,

Oses-tu t'étonner si vertement je blâme

Ton culot monstrueux? Pour des prix arrachés A quelques concurrents absurdes, mal léchés, Tu t'oses comparer à ton antique illustre

Non, ce n'est pas ainsi qu'on acquiert un tel lustre, Conscrard Et si tu veux te comparer a moi, Meurs, ressuscite et meurs encor, comme avant toi L'a fait ce Chambergeot, dont sans doute on plaisante Les prix comme les tiens, mais qu'ici chacun vante, Car, aux jours de danger, il s'est toujours donné A l'X, pour la patrie et pour la liberté!

On peut penser si ce discours du Spectre est couvert d'applaudissements frénétiques

Le spectre Chambergeot cite l'élève Vaneau qui fut tué

VOh an plié crauilter 8UJ. COIl'oi, gen;e. ee enee..e~em a.

MoniftM LonM-Mtm.iw* VANEAU. É'tte d<r&e<~P~yMc&e~ d~dj pu t).!M d'ma hiMmre M~M h ~oi!tet eoMMt: qai .arMt E<n. ce tMtrdTxt: 3t JtuMtt .5~. t <mM h~n~At t~tin. o. <tM dMptHmie ttiMptee dtt tMC~!e*. ntt d. Strftt. 0. ?M~.

o.¡'pert48..r.aam.1cIa.

en 1830, a l'attaque de la caserne Babylone. Tous les ans, une députation des élèves se rend au cimetière Montparnasse déposer une couronne sur la tombe de Vaneau. (1) Allusion à notre camarade Pister, de la promotion 1869.