Accueil Texte brut
Mode texte Mode écoute
page 188 (vue 211 sur 305)
Page suivante Page précédente  
  Dernière page Première page

toute belle Parisienne allait concevoir et rêver de

ses prochaines toilettes.

Peu à peu, à dater de 1835, Longchamps, tout

en gagnant sous le rapport moral, perdit beaucoup

de son aspect de somptuosité il dépouilla la pourpre

pour se bigarrer des mille nuances de la société;

les modes ne s'y mélangèrent pas moins que les

rangs. La joie bourgeoise vêtue de tarlatane coudoya

les riches étoffes brodées, la moitié des femmes ré-

fugiées sous l'incognito de leurs négligés n'y vint

plus que pour observer l'autre sensiblement la

pompe et la spécialité de cette promenade d'apparat

s'affaiblit et il fut permis d'y paraître sans toilettes

élégantes ni nouvelles. Longchamps fut enfin défi-

nitivement détrôné par les Courses.

La mode ne serait plus à la mode si elle ne

changeait pas, plusieurs fois par siècle, jusqu'au

mode même de ses manifestations.

Mode texte Mode écoute
page 188 (vue 211 sur 305)
Page suivante Page précédente  
  Dernière page Première page
Accueil Texte brut