Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 610 à 610 sur 630

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : L'extériorisation de la motricité : recueil d'expériences et d'observations (4e éd. mise à jour) / Albert de Rochas

Auteur : Rochas d'Aiglun, Albert de (1837-1914)

Éditeur : Bibliothèque Chacornac (Paris)

Date d'édition : 1906

Sujet : Médiumnité

Sujet : Spiritisme

Sujet : Hommes -- Propriétés électriques

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XI-601 p. : ill. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k204162m

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312299091

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 95 %.
En savoir plus sur l'OCR


TROISIÈME PARTIE

CONCLUSIONS ET HYPOTHÈSES

De ce qui précède on peut tirer les conclusions suivantes:.

10 Les phénomènes observés chez les divers médiums présentent de très grandes ressemblances entre eux et avec ceux qui ont été constatés chez les mystiques de tous les temps et de tous les pays. Ils ne diifèrent guère que par leur degré d'intensité et l'obstacle plus ou moins grand que la lumière oppose à leur production. On peut en observer la progression continue depuis les plus simples, tels que l'attraction des sujets par le magnétiseur, ou les actions des effluves digitaux (1) sur les corps très légers, jusqu'aux miracles les plus étonnants ~2). (i) A. DE HocBAS, !'jEa;t~')'MM'!M<to?: de la sensibilité. Chap. i De l'objectivité des effluves perçus sous forme de lumière dans l'état hypnotique. –Baron DE REfcnEKBACu, -~M e/7M!;M odt~Me. (2) « Saint Vincent Ferrier prend dans ses mains et place sur un char une pièce de bois que dix hommes auraient eu peine à lever de terre. Une autre fois,- il fait porter au couvent, sans aucune fatigue, une poutre qu'une paire de bœufs n'aurait pu.