Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 549 à 549 sur 630

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : L'extériorisation de la motricité : recueil d'expériences et d'observations (4e éd. mise à jour) / Albert de Rochas

Auteur : Rochas d'Aiglun, Albert de (1837-1914)

Éditeur : Bibliothèque Chacornac (Paris)

Date d'édition : 1906

Sujet : Médiumnité

Sujet : Spiritisme

Sujet : Hommes -- Propriétés électriques

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XI-601 p. : ill. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k204162m

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312299091

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 95 %.
En savoir plus sur l'OCR


J'ai fait repéter cette expérience par le médium dans d'autres séances, elle réussit plusieurs fois, mais plusieurs fois aussi elle ne réussit pas. Les personnes qui peuvent. témoigner de ces résultats importants sont MM. Montorgueil, rédacteur du journal 7~a/'M de Rochas, commandant du Génie Gaboriau, directeur du J.o<MS Froment, secrétaire de l'ancienne Isis, et plusieurs autres personnes de moindre notoriété. Cette expérience est rigoureusement scientifique parce qu'elle réussit toutes les fois que les conditions sont remplies, ce qui n'arrive pas toujours. Ces conditions sont la projection d'un~ champ neurique hors du médium et un certain effort de volonté de sa part cela le fatigue énormément.

Remarquons qu'il en est de même dans toute expérience de physique. Par exemple, une machine électrique à frottement ne donne pas toujours de l'étectricitë il faut que le plateau tourne, que les frotteurs soient a la terre, que les surfaces réceptrices soient isolées, que l'air ne soit pas humide. Si l'une de ses conditions n'est pas remplie. la machine ne donne pas néanmoins il n'est personne qui ne considère comme scientifique le fait que le frottement produit de l'électricité.

L'équilibre de la canne ressemble, énormément à l'équilibre d'une poupée en moelle de sureau dans un champ électrique, et si elle se tenait simplement en équilibre, Dn pourrait voir là un phénomène purement électrique; mais il y a le mouvement dont la direction et le sens dépendent de la volonté. Ainsi l'opérateur fait lui-même partie de l'appareil.

Généralisant ces considérations, on peut dire que la volonté est une force magnétique agissant spontanément dans trois directions de l'espace tandis que les centres de force électrique n'agissent que dans une direction. Ce n'est qu'en considéranttes centres de force moléculaire comme des spontanéités du degré 1 et les volontés libres comme des spon-