Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 426 à 426 sur 630

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : L'extériorisation de la motricité : recueil d'expériences et d'observations (4e éd. mise à jour) / Albert de Rochas

Auteur : Rochas d'Aiglun, Albert de (1837-1914)

Éditeur : Bibliothèque Chacornac (Paris)

Date d'édition : 1906

Sujet : Médiumnité

Sujet : Spiritisme

Sujet : Hommes -- Propriétés électriques

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XI-601 p. : ill. ; in-8

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k204162m

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312299091

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 95


Je crois nécessaire, pour donner plus d'autorité à mes affirmations, de vous donner les noms de quelques personnes respectables à tous égards qui ont pris part à ces séances M. Thommaso DE ÂMtCts. professeur à l'Université de Naples; M. Fédérico VERmR'ots, écrivain publiciste très connu le D'' Michel CApuANo les ingénieurs Giuseppe PALAZZI etFabrixio Aem le duc de VOJA, ex-maire de notre ville M. Otéro AcÉvÉDO, de Madrid, le prince de MÉLITERNO, sénateur le prince de TËLEsio le comte Alberto AMMAN de Milan,'etc.

« Les expériences ont été faites dans une, petite .chambre avec alcôve, de 3°* de longueur sur 2°' de largeur, avec une seule porte dans ~'alcôve il n'y avait qu'une table avec un petit canapé et des chaises. Inutile de vous dire que nous prenions tontes les précautions nécessaires pour être surs que le médium ne pouvait ni dégager ses mains pour prendre le plat d'argile, ni porter sa tête sur ce plat qui était toujours déposé au moins à nn mètre d'elle. Enfin, avant chaque séance, Eusapia était minutieusement visitée par M' Chiaïa qui ne lui permettait pas de remettre ses robes et ses jupons, mais lui en faisait mettre d'autres qu'elle lui fournissait. Dans ces conditions, l'hypothèse d~un masque apporté par le médium, dissimulé et appliqué sur l'argile, on ne sait comment, tombe d'elle-même

La figure '1 de la planche X. qui représente le môulage obtenu dans l'empreinte produite par Eusapia le 27 juillet ne donne pas une idée assez nette de la trace d'une sorte de coulée fluidique qui, partant du bord ~supérieur du moulage s'arrête sur le bas du front, il est à supposer que c'est la trace du lien qui reliait le mé-