search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : Oeuvres illustrées ; 4. La reine Margot. 4, 1 / par Alexandre Dumas ; éd. ill. par E. Lampsonius et Lancelot

                  Auteur : Dumas, Alexandre (1802-1870)

                  Éditeur : Calmann Lévy (Paris)

                  Date d'édition : 18

                  Contributeur : Lampsonius, E.. Illustrateur

                  Contributeur : Lancelot, Dieudonné Auguste (1822-1894). Illustrateur

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 178-186 p. : ill.

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k202877g

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb388585722

                  Relation : Titre d'ensemble : Oeuvres illustrées

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38858669f

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 15/10/2007

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 129 / 182)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : Oeuvres illustrées ; 4. La reine Margot. 4, 1 / par Alexandre Dumas ; éd. ill. par E. Lampsonius et Lancelot

                  Author : Dumas, Alexandre (1802-1870)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k202877g/f129.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 95.57 %.




                  426 LA REINE MARGOT.

                  Personne que Votre Majesté et moi.

                  Avez-vous fait ce que je vous ai dit?

                  A propos des poules noires?

                  Oui.

                  Elles sont prêtes, madame.

                  Ah si vous étiez juif! murmura Catherine.
                  Moi, juif, madame, pourquoi ?

                  Parce que vous pourriez lire les livres pré-
                  cieux qu'ont écrit les Hébreux sur les sacrifices. Je
                  me suis fait traduire l'un d'eux, et j'ai vu que ce
                  n'était ni dans le cœur ni dans le foie, comme les
                  Romains, que les Hébreux cherchaient les présa-
                  ges c'était dans la disposition du cerveau et dans
                  la figuration des lettres qui y sont tracées par la
                  main toute-puissante de la destinée.

                  Oui, madame, je l'ai aussi entendu dire par
                  un vieux rabbin de mes amis.

                  Il y a, dit Catherine, des caractères ainsi des-
                  sinés qui ouvrent toute une voie prophétique seu-
                  lement, les savants chaldéens recommandent.
                  -Recommandent. quoi ? demanda René, voyant
                  que la reine hésitait à continuer.

                  Recommandent que l'expérience se fasse sur
                  des cerveaux humains, comme étant plus dévelop-
                  pés et plus sympathiques à la volonté du consul-
                  tant.

                  Hélas madame, dit René, Votre Majesté sait
                  bien que c'est impossible

                  Difficile du moins, dit Catherine car, si nous
                  avions su cela à la Saint-Barthélemy. hein, René! 1
                  quelle riche récolte! Le premier condamné. j'y
                  songerai. En attendant, demeurons dans le cercle
                  du possible. La chambre des sacrifices est-elle pré-
                  parée?

                  Oui, madame.

                  Passons-y.

                  René alluma une bougie faite d'éléments étran-
                  ges, et dont l'odeur, tantôt subtile et pénétrante,
                  tantôt nauséabonde et fumeuse, révélait l'introduc-
                  tion de plusieurs matières; puis, éclairant Cathe-
                  rine, il passa le premier dois la cellule.
                  Catherine choisit elle-n«ême parmi tous les in-
                  struments de sacrifice un couteau d'acier bleuissant,
                  tandis que René allait chercher une des deux poules
                  qui roulaient dans un coin leur œil d'or inquiet.
                  Comment procéderons-nous?

                  Nous interrogerons le foie de l'une et le cer-
                  veau de l'autre. Si les deux expériences nous don-
                  nent les mêmes résultats, il faudra bien croire,
                  surtout si ces résultats se combinent avec ceux pré-
                  cédemmeni obtenus.

                  Par commencerons-nous?

                  Par l'expérience du foie.

                  C'est bien, dit René; et il attacha la poule sur
                  le petit autel à deux anneaux placés aux deux ex-
                  trémités, de manière que l'animal, renversé sur le
                  dos, ne pouvait que se débattre sans bouger de
                  *)k*re.

                  Catherine lui ouvrit la poitrine d'un seul coup
                  de couteau. La poule jeta trois cris, et expira après
                  s'être assez longtemps débattue.

                  Toujours trois cris, murmura Catherine, trois
                  signes de mort.

                  Puis elle ouvrit le corps.

                  Et le foie penchant à gauche, continua-t-elle,
                  toujours à gauche; triple mort suivie d'une dé-
                  chéance. Sais-tu, René, que c'est effrayant?
                  Il faut voir, madame, si les présages de la se-
                  conde victime coïncideront avec ceux de la pre-
                  mière.

                  René détacha le cadavre de la poule et le jeta
                  dans un coin. Puis il alla vers l'autre, qui, jugeant
                  de son sort par celui de sa compagne, essaya de s'y
                  soustraire en courant tout autour de la cellule, et
                  qui, enfin, se voyant prise dans un coin, s'envola
                  par-dessus la tête de René, et s'en alla dans son
                  vol éteindre la bougie magique que tenait à la main
                  Catherine.

                  Vous le voyez, René, dit la reine. C'est ainsi
                  que s'éteindra notre race. La mort soufflera dessus,
                  et elle disparaîtra de la surface de la terre. Trois
                  fils, cependant, trois fils murmura-t-elle triste-
                  ment.

                  René lui prit des mains la bougie éteinte, et alla
                  la rallumer dans la pièce à côté.

                  Quand il revint, il vit la poule qui s'était fourré
                  la tête dans l'entonnoir.

                  Cette fois, dit Catheriner j'éviterai les cris, car
                  je lui trancherai la tête d'un seul coup.

                  Et, en effet, lorsque la poule fut attachée, Cathe-
                  rine, comme elle l'avait dit, d'un seul coup lui
                  trancha la tête. Mais, dans la convulsion suprême,
                  le bec s'ouvrit trois fois et se rejoignit pour ne
                  plus se rouvrir.

                  Vois-tu, dit Catherine épouvantée. A défaut de
                  trois cris, trois soupirs. Trois, toujours trois. Ils
                  mourront tous trois. Toutes ces âmes, avant de par-
                  tir, comptent et appellent jusqu'à trois. Voyons
                  maintenant les signes de la tête.

                  Alors Catherine abattit la crête pâlie de l'animal,
                  ouvrit avec précaution le crâne; et, le séparant de
                  manière à laisser à découvert les lobes du cerveau,
                  elle essaya de trouver la forme d'une lettre quel-
                  conque sur les sinuosités sanglantes que trace la di-
                  vision de la pulpe cérébrale.

                  Toujours, s'écria-t-elle en frappant dans ses
                  deux mains, toujours et cette fois le pronostic est
                  plus clair que jamais. Viens et regarde.

                  René s'approcha.

                  Quelle est cette lettre ? lui demanda Catherine
                  en lui désignant un signe.

                  Un H, répondit René.

                  Combien de fois répété ?

                  René compta.

                  Quatre, dit-il.

                  Eh bien! eh bien est-ce cela? Je ie vois,


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks