Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 118 à 118 sur 433

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Souvenirs d'un vieux zouave. 2 / par M. Blanc

Auteur : Blanc, Alphonse-Michel (1812-19..?). Auteur du texte

Éditeur : G. Téqui (Paris)

Date d'édition : 1880

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 2 vol. (438, 430 p.) ; in-18

Format : application/pdf

Format : application/epub+zip

Description : Collection : Collection Saint-Michel

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k166077b

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LK8-1167 (2)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb301099246

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 24/01/2011

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 100


fuyards et en balayer la vallée, après un feu très-vif de tirailleurs. Après cela, le général Korte, jugeant impossible d'attaquer les hauteurs avec sa cavalerie, prit une forte position, et envoya les goums aux ordres du colonel Daumas, incendier les villages les plus rapprochés de la vallée.

Cependant le combat continuait sur les crêtes; les Kabyles nous disputaient avec acharnement tous les villages et les positions qui les couvraient. Nos efforts se portaient surtout sur la droite, lorsque les torces des Flissas vinrent refluer vers le centre, au point même où avait eu lieu le combat de l'avantgarde.

Le maréchal, se mettant aussitôt à la tête des 3e léger et 26e de ligne, les attaqua avec une vigueur nouvelle, et les refoula l'espace d'une ou deux lieues au loin.

VA ce moment, le général Gentil, qui opérait sur la gauche, ayant rallié le Gouverneur, reçut l'ordre de descendre au camp avec ses bataillons, qui devaient y reprendre leurs sacs, et d'incendier tous les villages sur son passage.

Les Kabyles prirent ce mouvement pour notre retraite, et, s'excitant de nouveau an