Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 632 à 632 sur 703

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Le Pays lorrain : revue régionale bi-mensuelle illustrée / dir. Charles Sadoul

Auteur : Société d'archéologie lorraine. Auteur du texte

Auteur : Musée lorrain (Nancy). Auteur du texte

Éditeur : [s.n.] (Nancy)

Éditeur : Berger-Levrault (Nancy)

Date d'édition : 1928

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 21647

Description : 1928 (A20).

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Pam1

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Lorr1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k124587q

Source : Société d'histoire de la Lorraine / Musée lorrain

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb344146295

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb344146295/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 08/07/2008

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 85


H se tourne alors vers les administrations locales, et complaisamment il fallait bien se contenter de peu! il note le 4 germinal an VII, qu'il a été commis par l'Administration centrale des Vosges pour estimer l'église de Châtel, le to qu'il a été nommé, nous le savons déjà, agent municipal d'Hadigny. le 19 que l'administration de Domèvre-sur^Durbion lui a donné commission d'inspecteur des rivières non navigables du canton. Du 1" messidor au 1" fructidor, il est à Epinal, employé par l'Administration centrale du département, à l'exécution de la loi du 14 ventôse précédent, touchant les domaines engagés; mission toute temporaire, qui figure dans ses recettes pour 237 francs io sous de gages.

Quelles maigres satisfactions pour son ambition et pour ses ressources 1 Quel faible appoint pour* un homme qui avait rêvé de figurer en bonne place dans les cadres de l'administration, sinon dans les conseils du gouvernement, qui avait porté ses vues et ses, recherches sur la réunion de la Moselle à la Saône et de la Marne au Rhin Se voir tout simplement agent municipal d'une petite commune et inspecteur des ruisseaux d'un petit canton Quelle déchéance 1

Agent municipal, il n'avait guère d'autre attribution que de dresser les actes de l'état civil, tout comme aujourd'hui les officiers municipaux, maires et adjoints, des arrondissements de Paris (1). Inspecteur des rivières non navigables du canton de Domèvre-sur-Durbion que pouvaient donc bien être ces fonctions, dont on ne trouve nulle part ailleurs le cadre administratif? L'explication nous est donnée par une note de Piroux lui-même dans son fascicule sur la navigation intérieure. La chose est bien simple, mais du titre, encore une fois, il n'est question nulle part, notamment dans toute la documentation qu'il avait lui-même réunie à ce sujet.

Une circulaire de François de Neufchâteau du 24 ventôse an VII. à la suite d'un arrêté du Directoire du 19 du même mois, avait prescrit à l'administration des Ponts et Chaussées de faire procéder par ses ingénieurs à une révision générale des voies de navigation intérieur* et des projets les concernant, et concernant aussi les travaux d'irrigation et de dessèchement Dans chaque canton, un habitant qualifié par son instruc(1) La Constitution de l'an II avait partout supprimé tes maires et les avaient remplacés par des agent» municipaux. Elle avait même supprimé les municipalités dans les communes de moins de 5.000 âmes. La réunion de ces agents' formait la municipalité du canton, la seule existant dès lors. Piroux ne fait aucune mention de sa présence et de son rôle à cette "municipalité, «t semble s'être bprné à être officier de l'état civil dans sa commune,