Accueil Texte brut
Mode texte Mode écoute
page 385 (vue 388 sur 478)
Page suivante Page précédente  
  Dernière page Première page

Mais I) frappa trois fois dans ses mains. Giddenem parut.

a Ecoute! dit-il, « tu vas prendre parmi les esclaves un enfant mâle de ))uit a neuf ans avec les cheveux noirs et le front bombe! Amène-le! liatetoi M

Bientôt GIddenem rentra, en présentant un jeune gardon.

C'était un pauvre enfant, alafois maigre et bouffi; sa peau semi~ait grisâtre connue l'infect haillon suspendu a ses flancs; il baissait ]a tête dans ses épaules, et du revers de sa main frottait ses yeux, tout remplis de mouches.

Comment pourrait-on jamais le confondre avec IIannibal! et le temps manquait pour en choisir un autre! Hanmcar regardait Giddenem; il avait envie de l'étrangler.

:< Va-L'en! H cria-t-il; et le maltre-des-escJa.vcs s'enfuit.

Donc le malheur qu'il redoutait depuis si longtemps était venu, et il ''herchait avec des efforts démesurés s'il n'y avait, pas une manière, un moyen d'y échapper.

Ahdalonim tout à coup, parla derrière la porte. On demandait le Suflete. Les serviteurs de Moloch s'impatientaient.

Hamilcar retint un cri, comme u, la brûlure d'un fer rouge; et il recommença de nouveau à parcourir la chambre, tel qu'un insensé. Puis il s'affaissa au

Mode texte Mode écoute
page 385 (vue 388 sur 478)
Page suivante Page précédente  
  Dernière page Première page
Accueil Texte brut