Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 523 à 523 sur 603

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Le Mahā-Bhārata : poème épique. Septième volume, [Bhīshma-Parva, suite] / de Krishna-Dwaipayana,... ; traduit du sanscrit en français par Hippolyte Fauche,..

Auteur : Vyāsa

Éditeur : F. Klincksieck (Paris)

Éditeur : A. Durand et Pedone-Lauriel (Londres)

Éditeur : Williams et Norgate ()

Date d'édition : 1867

Contributeur : Fauche, Hippolyte (1797-1869). Traducteur

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (VIII-590 p.) ; 25 cm

Format : application/pdf

Description : [Mahābhārata (français). 1863-]

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k1163458

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 4-Z-7506 (7)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34324135r

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35291344z

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 94


Ces dards fendirent, mais sans l'ébranler, Arjouna au grand corps. 5,139. s Le héros, fils de Rishyaçringa, fit tête dans la bataille à Sâtyaki revêtu de sd cuirasse, qui s'efforçait d'atteindre à la mort de Bhishma. 5,140,

Mais le Mâdhava irrité frappa dans ce combat, sire, le Rakshasa de neuf traits en riant. 5,141.

Celui-ci, plein de colère, Indra des rois, perça de neuf flèches également ce Mâdhava, le héros des Çinides. Bouillant de fureur, Sâtyaki, le meurtrier des vaillants ennemis, envoya dans la bataille une multitude de traits au Rakshasa. 5,142 5,143.

Le Démon aux longs bras de blesser avec ses dards acérés le Çinide, de qui le courage était une vérité, et de pousser un cri de guerre. 5,1 A4.

Grièvement frappé dans le combat par le Rakshasa, l'impétueux Mâdhava, rappelant à lui son énergie, se mit à rire et jeta un cri. 5,145,

Bhagadatta en colère, avec ses dards aigus, perça Mâdhava dans la bataille, comme on frappe un grand éléphant à coups d'aiguillon. 5,146.

Le Çinide, le plus excellent des maîtres de chars, ayant abandonné le combat avec le Rakshasa, lança sur le Prâdjyotishain des traits aux nœuds inclinés. 5, 147. Le roi du Prâgdjyotisha de couper en homme adroit le grand arc de Mâdhava avec un bhalla au tranchant acéré. L'immolateur des héros ennemis saisit rapidement un autre arc et blessa dans la bataille Bhagadatta irrité avec ses traits aigus. 5,148–5,149.

Léchant tout à l'entour les coins de sa bouche, le guerrier au grand arc, atteint profondément, envoya dans cet