Búsqueda enTodo Gallica

Forma de búsqueda Todo Gallica

    Búsqueda en Libros

    Forma de búsqueda Libros

      Búsqueda en Manuscritos

      Forma de búsqueda Manuscritos

        Búsqueda en Mapas

        Forma de búsqueda Mapas

          Búsqueda en Imágenes

          Forma de búsqueda Imágenes

            Búsqueda en Prensa y revistas

            Forma de búsqueda Prensa y revistas

              Búsqueda en Sonido

              Forma de búsqueda Sonido

                Búsqueda en Partituras

                Forma de búsqueda Partituras
                  Cerrar esta ventana
                  Ninguna palabra en la búsqueda. Por favor, rellene con una expresión.
                  Cerrar esta ventana
                  Inicio Consulta

                  Registro completo

                  Fermer

                  Titre : La poésie nouvelle : Arthur Rimbaud, Jules Laforgue, Gustave Kahn, Jean Moréas, Emile Verhaeren, Henri de Régnier, Francis Vielé-Grifflin, Maurice Maeterlinck, Stuart Merrill, Francis Jammes, Paul Fort, Max Elskamp, etc. / André Beaunier

                  Auteur : Beaunier, André (1869-1925)

                  Éditeur : Société du Mercure de France (Paris)

                  Date d'édition : 1902

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 400 p. ; 18 cm

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k114092c

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Ye-5555

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31781968q

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 24/09/2008

                  Cerrar esta ventana
                  Primera página Página anterior Página
                  Página siguiente Última página (Vista 34 / 406)
                  Descargar / De impresión
                  Fermer la popin

                  Descargar

                  Tiene la posibilidad de obtener varias páginas de este documento en versión electrónica. Este archivo puede ser en formato Acrobat PDF, JPEG o txt (texto no estructurado). Usted puede ver el documento en los diferentes formatos e imprimirlos.

                  Escoja el formato :
                  PDF
                  JPEG(Sólo una página a la vez)
                  txt


                  Choisissez de télécharger :
                  el documento entero
                  una selección


                  Al marcar esta casilla, reconozco haber leído términos de uso y las acepto.

                  Cerrar esta ventana
                  Contribuir

                  Informe de una anomalía

                  Quieres reportar una anomalía en el siguiente documento :

                  Título : La poésie nouvelle : Arthur Rimbaud, Jules Laforgue, Gustave Kahn, Jean Moréas, Emile Verhaeren, Henri de Régnier, Francis Vielé-Grifflin, Maurice Maeterlinck, Stuart Merrill, Francis Jammes, Paul Fort, Max Elskamp, etc. / André Beaunier

                  Autor : Beaunier, André (1869-1925)

                  Url del documento : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k114092c/f34.image


                  Merci de décrire l'anomalie rencontrée le plus précisément possible, grâce aux propositions ci-dessous et/ou à la zone de commentaires.


                  Nature du problème :

                  Données bibliographiques erronées

                  Incohérence entre les données bibliographiques et le document affiché

                  Image(s) floue(s) ou tronquée(s)

                  Document incomplet ou page(s) manquante(s) :

                  Table des matières incohérente ou incomplète

                  Problème de téléchargement

                  Document inaccessible

                  zoom

                  OCR/texte

                  mode écoute

                  Pantalla completa

                  autres (à préciser dans la rubrique Commentaires)

                  Autres (à préciser dans la rubrique Commentaires)


                  Commentaires :



                  Laissez nous votre courriel afin que nous puissions vous répondre:


                  Copia los caracteres de la imagen

                  Los personajes no se ajustan a la imagen mostrada

                  Cerrar esta ventana

                  Enviar por correo electrónico

                  Fermer
                  Un correo electrónico acaba de ser enviado al destinatario Lo lamentamos, hubo un error en el envío por correo electrónico anterior. Reinténtelo de nuevo.
                  Cerrar esta ventana

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Búsqueda en esta obra

                  El texto que esta viendo puede presentar algunos errores.

                  Ha siido generado por O.C.R. El nivel de reconocimiento obtenido en este documento es de 94,56 %.




                  LA POÉSIE NOUVELLE

                  ` il Ar > ` ̃
                  .-« jours, de se livrer àun jeu puéril, de s'escrimer à vaincre
                  d'inutiles autant que terribles difficultés et d'oublier ce
                  qui devait être leur principale, leur seule préoccupation
                  l'harmonie expressive du vers. =
                  Quand le Parnassien a trouvé sa rime, sa belle rime!
                  il s'agit alors de combler le vers, et Banville à beau
                  dire que la rime produit d'elle-même et comme sponta-
                  nément tous les autres mots du vers, cet enfantement
                  est souvent laborieux. Il faut, à toute force, que la pen-
                  sée s'exprime en un nombre déterminé de syllabes or,
                  elle est parfois trop longue, cette pensée, ou. bien trop
                  courte c'est un heureux hasard quand elle a juste la
                  taille nécessaire, autrement on est obligé de lui faire
                  subir'un pénible traitement.

                  "•*• Le Parnassien conçoit, en effet, le vers comme « l'as-
                  semblage d'un certain nombre régulier de syllabes »
                  Cette régularité doit être considérée comme le prin-
                  cipe même de la métrique traditionnelle. Sans doute, le
                  poète a choisi lui-même son mètre. Mais, d'abord, il ne
                  l'a choisi qu'entre un assez; petit nombre de types divers,
                  en s'arrêtant au maximum de douze pieds et, sauf excep-
                  tiori, en laissant de côté les mètres impairs (les vers de '9
                  et de i syllabes sont rares dans les œuvres des Parnas-
                  siens). Ensuite, une fois qu'il a choisi son mètre, au
                  début du poème, il n'est plus libre de le varier; s'il
                  emploie des vers inégaux, il les dispose en strophes fixes
                  et le ,type de strophe, une fois adopté, se répète alors
                  avec la même régularité que le vers dans' un poème de
                  mètre unique. `

                  Pour légitimer l'élimination qu'a faite la métrique
                  -1 traditionnelle d'une très grande quantité de mètres.
                  Sully-Prudhomme a prétendu constituer toute une théo-


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Ye-5555

                  Compartir este documento

                  Permalink hacia este documento

                  Permalink hacia está página
                  Reproductor exportable

                  Estampilla exportable
                  Enviar por correo electrónico

                  Blogs y redes sociales