Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 125 à 125 sur 360

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Dictionnaire d'argot fin-de-siècle / par Charles Virmaître ; [préf. de Léo Trézenik]

Auteur : Virmaître, Charles (1835-1903)

Éditeur : A. Charles (Paris)

Date d'édition : 1894

Contributeur : Trézenik, Léo (1855-1902). Préfacier

Sujet : Français (langue) -- 19e siècle -- Argot -- Dictionnaires

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XXIII-336 p. : couv. ill. ; in-18

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k109806d

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Z Le Senne-3602 (1)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315929455

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 99


je cherche à m'enquiller dans cette boîte (Argot du peuple).

ENQUILLEUSE Voleuse qui opère dans les grands magasins de nouveautés.

Elle enquille la mar-

chandise volée entre ses cuisses.

11 faut vraiment être orga-

nisée particulièrement pour cacher un coupon de soie à cet endroit-la (Argot des voleurs).

ENRHUME DU CERVEAU Allusion au nez qui coule sans cesse.

Mais ce n'est pas du nez

qu'il s'agit (Argot du peuple). V. Lazzi-lojf.

ENTAILLER Tuer quelqu'un.

C'est en effet une fameuse

entaille.

Avinainet Billoir étaient

deux rudes entailleurs (Argot des prisons).

ENTAULER Entrer dans une taule (maison) (Argot des voleurs).

ENTAULER A LA PLANQUE Entrer dans une cachette pour se soustraire aux recherches de la police.

On enlaule aussi à la

planque des objets volés

pour les reprendre au st»rtir de prison (Argot des voENTERREMENT Morceau de gras-double, de lard et de pain que les femmes vendent aux environs des halles.

On les appelle Mesdames

la iio'Jle, parce qu'elles font frire leur marchandise dans cet instrument, de cuisine.

Un enterrement de pre-

mière classe coûte trois sous, de deuxième deux sous, de troisième un sou. Ces femmes gagnent de

dix à douze francs par jour (Argot du peuple). N.

ENTOILÉ Emprisonné.

Synonyme d'en/laqué.

Cette expression vientde

ce que dans les camps, la salie de police est sous une tente-abri de là entoilé. Mot il mot: emprisonné

sous la toile.

S'entoiler se coucher,

se fourrer dans ses draps (Argot du peuple). N.

ENTRAVES Les cordes et les courroies qui ligoltent les conclamnçs à mort pour entraver leurs mouvements quand ils marchent à l'échafaud (Argot des voleurs).