Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 364 à 364 sur 466

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Locus Solus / Raymond Roussel

Auteur : Roussel, Raymond (1877-1933). Auteur du texte

Éditeur : A. Lemerre (Paris)

Date d'édition : 1914

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 459 p. ; in-18

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 466

Description : [Locus Solus (français)]

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k109252r

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Y2-62816

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312587718

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 99


Extrayant du récit une certitude de curabilité, Canterel, ennemi en pareil cas de la plus légère contrariété, résolût, au contraire, d'accéder servilement aux plus extravagants désirs du malade.

Pour ménager à Lucius un profond calme silencieux, il fit rapidement construire, en un point surélevé de son'parc, une simple chambre à mobilier sommaire, sans nulle autre issue qu'une large grille dont les deux battants, formant façade, regardaient une vaste étendue de forêts, unique et reposant horizon grandiosement vert à perte de vue.

On y transféra l'intéressé, qui, attentivement couvert aux heures nocturnes, devait absorber sans cesse les tonifiants effluves du plein air. Le lendemain, de nombreux éléments disparates, dont il avait laborieusement dressé une liste, lui furent donnés avec empressement. Non sans traces de son talent passé, il commença un tableau dont le sujet, empreint de démence, comportait maintes ailes déployées, entraînant par des liens une personnification de l'aube. Comme Canterel l'apprit au cours d'une série entamée de conversations curatives,