Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 165 à 165 sur 466

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Locus Solus / Raymond Roussel

Auteur : Roussel, Raymond (1877-1933). Auteur du texte

Éditeur : A. Lemerre (Paris)

Date d'édition : 1914

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 459 p. ; in-18

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 466

Description : [Locus Solus (français)]

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k109252r

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-Y2-62816

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb312587718

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 99 %.
En savoir plus sur l'OCR


qui, échelonnés du plus mauvais. au meilleur, avaient reçu pour leurs sétons, du violet au rouge, les nuances de l'arc-en-ciel dans l'ordre exact. Songeant au moyen de souder les traits bizarres à la sphère jaune, Canterel se demanda si l'électricité transmise par l'aqua-micans à tout ce qu'elle enveloppait ne suffirait pas à créer une certaine aimantation entre le vin solide et quelque substance conductrice pouvant se fixer à leurs bouts. Après divers tâtonnements plus ou moins affirmatifs, il réunit les deux extrémités de chaque séton dans une fine enveloppe brillante, qui, faite d'un métal choisi entre tous pour les résultats donnés, ne manquerait pas d'aller spontanément, dès qu'elle en serait tant soit peu voisine dans l'aqua-micans, se coller au minuscule phébus.

Soucieux de créer un parcours nettement défini, Canterel immergea, non loin du chef de Danton, un simple petit fût de colonne, qui, vu sa densité calculée avec soin, devait rester fixe à une faible profondeur sans nulle velléité d'ascension ni de descente. Pour exécuter un tour de piste, l'attelage contournerait, en ayant constamment le centre du parcours à sa gauche,