Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 243 à 243 sur 436

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Observations sur l'Italie et sur les italiens, données en 1764, sous le nom de "Deux gentilshommes suédois". T. 3 / [par P.-J. Grosley]

Auteur : Grosley, Pierre-Jean (1718-1785)

Éditeur : [s.n.] (Londres)

Date d'édition : 1770

Sujet : Italie -- Descriptions et voyages -- 18e siècle -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 4 vol. ; in-12

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k106894x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, Résac K-7211

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30545474x

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


iSUR~I/f r<< LI B:

date de cette grande entreprife, fërn- blé autorifer à la renvoyer, ainuque les catacombes creuféés Ibus les montagnes qui dominent Naples vers l'Orient, à ces Hécles qui ont couvert la grande Grèce, la Sicile 9 la Phénicie & la plupart des Mes de }a Méditerranée, de travaux de cette efpèce Au refte, la grotte ou ça-

cette efpece dit ( Chron. L. T. < o. ) que Virgile ouvrit cette grotte d'un coup de baguette, par arc magique. Enfin le Juif Ben)amui de Tudelle (/tM<r< HM/o/. ) en fait honneur à Romulus, quivouloit, dit-il, & ménager cet afyle, contre l'incurfion dontje menacolt rarmée de David, commandée par Joab. Au tette, cette grotte n'e~ qu'un ouvrage d'enfant, on la compare aux catacombes il faut les veir, pour fe former une idée de leur immenutë. Dans ces pays alors couverts d'habitans, & par cette raifon même très peu boites, ~ia disette de pierres pour bâtir fut le premier objet de ces excavations, dont on tirait enfuite parti pour l'utilité publique, en faifant comme dit le Proverbe, ~t /.t /< ~o~ Avant que de quitter ces objets, j'ajouterai que la poutiott des catacombes me paroît indiquer celle de h /cZt.f, fondée par Hercule, fuivant Diodore de Sicile.

Voyez a l'article de R o M B IcM< JZ, tes obiervations fur les Cloaques.-

2~f

TomefH. L

NAPfS.