Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 196 à 196 sur 436

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Observations sur l'Italie et sur les italiens, données en 1764, sous le nom de "Deux gentilshommes suédois". T. 3 / [par P.-J. Grosley]

Auteur : Grosley, Pierre-Jean (1718-1785)

Éditeur : [s.n.] (Londres)

Date d'édition : 1770

Sujet : Italie -- Descriptions et voyages -- 18e siècle -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 4 vol. ; in-12

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k106894x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, Résac K-7211

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30545474x

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


Tavernier Calabrois, dans une rue qui n'a pour habitans que des Cordonniers & des Savetiers. La crainte de trouver encore pis, nous y fixa. Naples elt aujourd'hui la feule Ville de confidération dans un Etat qui fut autrefois couvert de villes & d'habitans. La grande Grèce, dont .les ruines font partie de cet Etat, D'exiHoit plus des le temps de Cicëj'on Ce pays r~gi par les Loix des Pithagore, des Zaîeucus, des Carondas, des Arehitas, des Parménide, des Zenon; honoré de la pr~fence des Homère, des Simonide, des Pin*dare, des Platon, des Virgile Tafyle des Arcs &. de la Philofbphie; le théâtre de-rinduAde <Se duCom< .~<M Cf<fM<< nunc non f/?. Pro S. Rop t!o, A quoi il ajoute Qui in J<<ZfMMM ««< M ~«MM ~~MM t 'M~ vix in anno ~!«<!Mw<H ««~<M ~M. Ce qui prouve que -des-loMee pays étoit auBI mal en communications qu'zu)om'd'JtuI t &<s néantmolM ~ien prouver contre les environs de Naples qui a~lent alor< de plus btllM VI!le< que les environs de Rome, ainfi que nom l'ap~ prend le même CIcéron, Or<«. cMf~ R«/* ~M!<t~(?<W~.ft f~HM~M! LabiM~t

FIdenas; &c.