Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 196 à 196 sur 436

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Observations sur l'Italie et sur les italiens, données en 1764, sous le nom de "Deux gentilshommes suédois". T. 3 / [par P.-J. Grosley]

Auteur : Grosley, Pierre-Jean (1718-1785)

Éditeur : [s.n.] (Londres)

Date d'édition : 1770

Sujet : Italie -- Descriptions et voyages -- 18e siècle -- Ouvrages avant 1800

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 4 vol. ; in-12

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k106894x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Réserve des livres rares, Résac K-7211

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30545474x

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


Tavernier Calabrois, dans une rue qui n'a pour habitans que des Cordonniers & des Savetiers. La crainte de trouver encore pis, nous y fixa. Naples elt aujourd'hui la feule Ville de confidération dans un Etat qui fut autrefois couvert de villes & d'habitans. La grande Grèce, dont .les ruines font partie de cet Etat, D'exiHoit plus des le temps de Cicëj'on Ce pays r~gi par les Loix des Pithagore, des Zaîeucus, des Carondas, des Arehitas, des Parménide, des Zenon; honoré de la pr~fence des Homère, des Simonide, des Pin*dare, des Platon, des Virgile Tafyle des Arcs &. de la Philofbphie; le théâtre de-rinduAde <Se duCom< .~<M Cf<fM<< nunc non f/?. Pro S. Rop t!o, A quoi il ajoute Qui in J<<ZfMMM ««< M ~«MM ~~MM t 'M~ vix in anno ~!«<!Mw<H ««~<M ~M. Ce qui prouve que -des-loMee pays étoit auBI mal en communications qu'zu)om'd'JtuI t &<s néantmolM ~ien prouver contre les environs de Naples qui a~lent alor< de plus btllM VI!le< que les environs de Rome, ainfi que nom l'ap~ prend le même CIcéron, Or<«. cMf~ R«/* ~M!<t~(?<W~.ft f~HM~M! LabiM~t

FIdenas; &c.